Baci di Dama

Un coup de blues ? Besoin de douceur ? Les Baci di Dama ou les baisers de dame en français, seront ravis de vous tenir compagnie. Ces petits biscuits italiens n’ont pas finit de vous surprendre…On vous raconte leur si belle petite histoire…

Baci di Dama dans une assiettes avec un café
Baci di Dama dans une assiette avec un café à côté

L’Italie regorge de beaux et bons desserts connus dans le monde entier. En passant du fameux tiramisu, la panna cotta, les canollis, le panettone sans oublier les baci di dama.

Les connaissez vous ? Une tendre douceur…

Nous allons faire un petit zoom sur ces petits biscuits appelés baci di dama “baiser des dames”,  à déguster en dessert ou tout au long de la journée.

Provenant directement du Piémont et faits main, le biscuit ressemble à un petit macaron aux noisettes avec un délicieux fourrage au chocolat.

A l’origine il a suffi que les deux biscuits assemblés autour du cœur de chocolat rappellent deux lèvres qui s’embrassent pour leur donner leur nom : I Baci di Dama, littéralement « les baisers de dame” !

Selon une légende, leurs origines remonteraient au temps de la cour du Roi Emmanuelle II. Il aurait demandé à son chef cuisinier de lui préparer un dessert nouveau et différent. Ce dernier aurait alors inventé les fameux baci di dama avec les ingrédients trouvés en cuisine : des amandes, du beurre, du chocolat, de la farine et du sucre.
Une autre version, peut-être plus probable, identifie les origines des Baci à la ville de Tortona, dans le Piémont. A l’époque deux pâtissiers de la ville se battaient pour revendiquer l’origine de la recette. Avec le temps, les amandes furent remplacées par des noisettes beaucoup plus faciles à trouver et moins coûteuses.

Mais, en 1810, le cavalier Stefano Vercesi décida de modifier la recette des baci di dama. Il choisit de privilégier de nouveau les amandes aux noisettes, pour leur valeur gustative. Et aussi d’insérer du cacao dans la pâte de préparation des deux biscuits. Il présenta sa nouvelle recette à la foire de Milan en 1906 sous le nom de » Baci dorati » (« baisers dorés »). Bien lui en a pris car il remporta la médaille d’or, titre parmi les plus prisés dans le monde de la pâtisserie à cette époque.
Qu’ils soient à base d’amandes ou de noisettes, les baci di dama ont été présents sur les tables des rois d’Europe pendant bien longtemps.

*Source Siagi

Fait pour vous :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.